LA DROITE LA PLUS EXTRÊMEMENT BÊTE DU MONDE

J’ai récemment publié un article sur la droite française la plus bête du monde qui nous faisait remonter à Guy Mollet.  Il est bon, plus que bon, de connaître l’histoire de son pays. C’est même parfaitement nécessaire. Mais qu’appelle-t-on histoire ? Cela dépend du positionnement social de qui répond à la question. Car même pour les historiens professionnels, l’histoire peut être étudiée sous différents points de vue, pouvant donner lieu à d’intéressantes querelles de clochers. Ce qui veut dire, qu’ils se sonnent mutuellement les cloches jusqu’à s’assourdir et nous assourdir. Toute référence à l’école des annales ne serait que pure coïncidence.

Pour le citoyen lambda, il en va autrement. Il lui suffit de connaître les grandes lignes de l’histoire et de les adapter à ce qui lui est demandé de temps à autre, à savoir glisser un bulletin dans une urne. Cela paraît simple, mais mérite réflexion. Il faut se débarrasser des scories : l’ignorance due à son propre   détachement, l’ignorance due au biais de l’Éduc’ Nat’, et l’ignorance due au lavage de cerveau des camelots dont la gamelle est en jeu. Cela fait beaucoup. Je rajoute que, dans un pays contaminé par une obsession révolutionnaire fondée sur un régicide, des massacres en série, et un génocide en Vendée, la tâche est assez ardue. Pour le dire simplement, la Gauche sous toutes ses formes impose un lavage de cerveau permanent.

Pourquoi ce lavage de cerveau permanent ? Tout simplement parce que c’est son mode de travail depuis le pilonnage des “Lumières”. Certes tout n’était pas à jeter. Mais tout non plus n’était pas à garder. Or, c’est ce qui fut fait, augmenté et poussé aux pires extrêmes, avec la bénédiction de Clemenceau dont je rappelle la célèbre formule : “La Révolution est un bloc”. Je vous apprendrai davantage en temps opportun. Sachons seulement que cette formule, trop oubliée, dit bien ce qu’elle veut dire, à condition de la comprendre ainsi : “la Révolution est un bloc… qui dévale en permanence en écrasant tout sur son passage”.  Et pour cela, il faut lui préparer le chemin, le guider et valider ses écrasement par tous les moyens possibles, de la falsification de l’histoire jusqu’aux lavages de cerveaux incessants.

Or, le lavage de cerveau nécessite une excellente compréhension du fonctionnement cérébral de l’humain. Cet organe dont nous sommes si fier est apte à toutes les volte-faces, à toutes les acceptations du nouveau, à tous les refus sensés ou insensés. La grande force d’Homo sapiens est également sa pire faiblesse. Certains ont appris scientifiquement à la dévier. C’est le domaine de la Gauche, depuis des siècles. Résultat, plus de 100 millions de morts… et ça continue. Que ceux qui doutent lisent ou relisent les livres importants, en particulier ceux des anciens “camarades” qui savent d’autant mieux de quoi ils parlent qu’ils l’ont vécu.

À côté de la Gauche, passionnée d’intelligence néfaste, la Droite est un bébé au berceau que l’on écoute plus ou moins vagir, sachant que cela ne porte pas à conséquence.

Dans le contexte de cet intermède entre deux tours de législatives, ceux qui veulent comprendre sont rares. On s’étonne de la collusion entre Macron et Mélenchon, ainsi que d’autres alliances qui apparaissent “contre nature”. Mais c’est complètement faux : il s’agit de la même nature, sous différentes apparences. C’est tout. Car, ce qui compte, n’a jamais été la classification imbécile initiale lors du vote sur le droit de veto du roi : droite et gauche nommées selon leur position par rapport au président de l’Assemblée. Cela, c’est du domaine de gamins jouant dans une cour de récréation. Lorsque je vous en donnerai le détail vous hurlerez de rire… et maintenant nous en pleurons. En réalité, dans cette révolution de bourgeois où le peuple n’a pas eu de mot à dire, sauf des cris, tout était en germe. Les œufs monstrueux n’ont jamais cessé d’éclore.

Alors dire que “la Droite française est la plus bête du monde” apparaît comme une tautologie. Elle est bête parce qu’elle manque d’intelligence des situations. Elle est d’autant plus bête qu’elle se croit intelligente tout en négligeant les fulgurances de gauche. Elle est encore plus bête, car, se croyant de droite, elle a déjà viré sa cuti à gauche.

Quant à la Gauche, elle a l’intelligence de l’assassin en série. Tout cela entraîne bien des déséquilibres mortifères tournant vers les catastrophes attendues. Mais tout assassin en série finit par commettre la faute qui le démasquera. Souvent, mais pas toujours. Et quand l’un tombe, un autre le remplace. Surtout si, comme toujours, on le trouve si gentil, si poli, disant bonjour à tout le monde.

Non la Droite n’est pas extrême dans le sens où le prétend la Gauche, elle, toujours extrême.

La Droite est extrêmement bête. C’est là tout le problème. Et au lieu de s’opposer aussi frontalement que nécessaire, elle recule chaque fois davantage. C’est ce que nous verrons avec le RN s’il arrive au pouvoir, ce qui reste possible et souhaitable… comme un pis-aller. Mais de cela, je reparlerai.

Antoine Solmer

Abonnez-vous à notre lettre d'information et rejoignez les 14 autres abonné·es.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *