NON AUX EXTRÊMES !

Non aux extrêmes !

Si jamais vous ne connaissez pas ce slogan rabâché par la Gauche, toutes nuances associées et tous alliés confondus, c’est que vous vivez sur Mars, ou même plus loin.

Je ne sais si le vide intellectuel sidéral de ce slogan est transmissible dans le vide sidéral interstellaire. C’est une autre façon de dire que l’espérance est peut-être sur Mars, compte tenu du trop-plein de conneries vicieuses qui s’accumulent dans notre pays, et même au-delà d’autres frontières.

Vide et trop-plein, voilà une belle image philosophique qui convient à la Gauche ; trop-plein de délires mortifères et vide de réalité. En quelque sorte une industrie poussée aux extrêmes : faire tourner à plein régime la machine à créer ses idées ineptes, ses mensonges extravagants, ses théories agressives pour les agiter et en envahir le monde. Ça, c’est le trop-plein.

Maintenant, passons au vide. La même machine écrase les réalités qui ont fait leurs preuves, nie tout argument fondé sur le réel, et ne rêve que de détruire l’homme au profit d’un socialo-communisme paradisiaque d’où toute déviance sera immédiatement mise à la poubelle, non seulement celle de l’histoire, mais d’autres plus immédiates.

Il les ont appelées camps de concentration en Allemagne “nazie” (socialiste nationale), goulag en URSS (Union des républiques socialistes soviétiques), laogai (rééducation par le travail) en Chine communiste, programmes d’évacuation et de réorganisation avec emprisonnements, tortures jusqu’au cannibalisme génocidaire au Kampuchea démocratique. Tout cela sans entrer dans les détails qui font de la Gauche en général, en France et partout dans le monde, le système le plus extrême voué aux tueries de toutes natures, en grandes organisations, associées aux pires mensonges et aux haines extrêmes.
Alors, la réponse s’impose :

« NON AUX EXTRÊMES ET AUX EXTRÉMISTES QUE SONT LES GAUCHES,
QUELS QUE SOIENT LEURS MASQUES,
LEURS APPELLATIONS,
LEURS PARAVENTS PROGRAMMATIQUES ! »

Antoine Solmer