CACHEZ VOS FEMMES NOIRES…

LA PHOTO QUI PARLE
LA PHOTO QUI PARLE

Cachez vos femmes noires, vous pourriez être accusés de noirceur ! C’est la leçon qu’il faut tirer de ce nouveau fait divers lié à la campagne pour les législatives. Non, ne souriez pas, ce n’est pas une blague, c’est triste. La preuve.

LA PRÉSENTATION

France 3 Rhône-Alpes avait invité un certain Gérard Vollory, candidat à la 3e circonscription du Rhône, mais honteusement entaché de son appartenance au RN.

Contre lui, trois dames de haute lignée : ses adversaires, Marie-Charlotte Garin (Nupes), Sarah Peillon (Renaissance) et Béatrice De Montille (LR), de bien meilleure tenue, selon la vulgate républicaine.

Ici, je reprends le compte-rendu de La Dépêche :

« C’est la candidate LREM Sarah Peillon qui a déclenché les hostilités : “Quand vous dites que vous n’êtes pas extrême, Monsieur, n’êtes-vous pas pour la préférence nationale ? C’est-à-dire n’êtes-vous pas pour la discrimination pour l’accès au logement et à l’emploi ? Ça c’est de l’extrémisme !” »

Ici, je poursuis par le complément dû à Konbini :

« Alors que Gérard Vollory nie son appartenance aux “extrêmes”, les trois candidates tentent de raisonner. “On peut dire autant qu’on veut qu’on n’est pas un extrême, mais à partir du moment où on appartient à un parti extrémiste… “, déclare Marie-Charlotte Garin, candidate de la Nupes. »

Et, vous savez quoi ? Je vous le donne en cent, en milles, en tant et plus aurait écrit Mme de Sévigné. Ce goujat, ce malotru, ce mâle insupportable a osé interrompre ces gentes dames, et a extirpé de son gousset… devinez quoi… une photo de sa femme qui était.. noire ! Vous rendez-vous compte, elle était… noire. Enfin, c’est ce qu’il a montré à ses adversaires et à la caméra. Quoique, avec Photoshop ou autre…

Bien heureusement, et avec un profondeur de vue qui nous aveugle, une de ses adversaires (on ne sait laquelle) a exhibé l’argument massue : « La vie privée doit rester dans le cadre privé, on est dans un débat politique monsieur” ».

FINALEMENT LA PRESSION L’A EMPORTÉ

On apprend que M. Vollory a fait amende — presque — honorable, toujours sur France 3 : « Je suis très fier de ma femme et de son parcours. C’était peut-être une mauvaise réaction de ma part. […] Mais c’était mon premier débat et si cela a pu choquer, je m’en excuse. »

UNE ABSENCE DE RÉPARTIE

Je ne reviendrai pas sur les commentaires des stipendiés de toute nature et de tous médias aux ordres par lesquels la bêtise et les reptations de couleuvres se disputent la palme.

Plus intéressant pour nous, gens de droite, est de réfléchir et de fourbir nos armes contre la Gauche. En voici quelques-unes auxquelles vous pourrez ajouter les vôtres.

1/ Ces dames, si diverses soient-elles d’apparence, sont profondément de gauche. Car lorsqu’on revêt les oripeaux de la Gauche, on est de gauche, même si la niche est marquée LR ou Renaissance.

2/ La coalition de ces LR ou Renaissance avec la Nupes contre un candidat RN en dit long sur les alliances de cette prétendue droite qui n’est qu’une gauche honteuse, avec la “bande à Mélench”.

3/ Cette coalition ajoute une preuve, s’il en était besoin, de la bêtise (ou de la trahison) de Marine le Pen qui est tout sauf de droite. Il faudra bien, un de ces jours, pousser plus loin l’exploration psychologique de cette branche de la famille le Pen où la volonté de perdre, plus ou moins consciente, apparaît chaque jour plus flagrante, en dépit des rodomontades et fanfaronnades qui se terminent en glissades.

4/ Dans la triade gloussante de ces représentantes, la “Renaissante”, démontre à son petit niveau les liens constants de Macron avec la Gauche. Mais penser que les Français ont voté pour ce personnage laisse un arrière-goût amer, et ouvre un boulevard pour les lendemains qui déchantent.

5/ Non, Mesdames, la vie privée et la politique n’arrêtent pas de faire trop bon ménage : dans les accouplements entre journalistes et politiques, dans les “pantouflages” (liens entre professions privées et entrées politiques), et même dans l’étalage ostensible et plus que toléré entre les toilettes de la dame Trogneux et son président de mari (sauf à Saint-Bart’, bien sûr !).

6/ Que les choix respectifs de M. Vollory et de la demoiselle qui devait devenir son épouse soient du domaine privé, c’est évident. Mais que Mme Vollory, épouse d’un candidat RN soit noire est un fait public et non des moindres, qui se doublerait d’un programme électoral in vivo, s’ils devaient avoir des enfants.

7/ Finalement, sous couvert de “débat démocratique”, y aurait-il des racismes qui n’oseraient dire leur nom ? Cela serait pire que toutes les arguties de mauvaise foi. Car pour moi, la couleur de peau d’un Français fier de la nation française n’a aucune importance.

Antoine Solmer

https://www.ladepeche.fr/2022/05/19/legislatives-je-ne-suis-pas-un-extreme-un-candidat-rn-montre-une-photo-de-sa-femme-noire-en-plein-debat-10304691.php

https://news.konbini.com/democratie/je-suis-pas-extreme-candidat-rn-montre-photo-de-sa-femme-noire-au-beau-milieu-dun-debat/

Abonnez-vous à notre lettre d'information et rejoignez les 15 autres abonné·es.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.