VIVE LA POLOGNE, M’SIEURS DAMES !

LA POLOGNE REFUSE L'INVASION
LA POLOGNE REFUSE L’INVASION

Le titre de cet article est un souvenir de mes cours d’histoire lorsque nous apprenions que le député Charles Floquet avait pris à partie le tsar Alexandre II en visite à Paris pour l’Exposition Universelle de 1867 : il lui aurait crié : « Vive la Pologne, Monsieur ! ». Il est possible qu’il se soit contenté d’un simple « Vive la Pologne » et qu’un acolyte y ait ajouté le fameux « Monsieur », assez injurieux pour un tsar. En tout cas, notre Floquet, républicain bon teint, ne s’en est pas offusqué. Associons-le donc à l’invective, et reprenons-là à notre compte : « Vive la Pologne, M’sieurs Dames ! ».

Mais qui sont ces M’sieurs Dames ? C’est simple, tous les Europé-eunuques de l’Euroland qui ne supportent pas qu’un pays défende ses frontières contre une invasion. Des puristes objecteront qu’Europé-eunuque s’accorde mal avec les dames du cheptel parlementaire et commissionnaire. Eh bien, tant pis ! Puisque ces dames se veulent égales en toute place, aucune raison de ne pas les « eunucléer » d’une façon ou d’une autre, ne serait-ce que symbolique. Parce qu’elles le valent bien, aurait claironné une certaine Claudia, tout Oréalée de son charme.

Enfin ! Soyons sérieux. Nous n’allons pas nous promener dans la basse-cour eurolandienne avec de gros ciseaux ou des pinces à épiler en quête d’attributs défaillants. Point de perte de temps. Mais point de perte de pensée non plus : ces gens sont pires que des incapables. Lorsqu’une invasion menace, celui qui ouvre les portes ou qui empêche de les fermer n’est au mieux qu’un complice, au pire un traître. Et les déclarations entortillées n’y changent rien.

Honte à vous, Mme Van der Leyen, M. Macron. Mais aussi, honte à ceux qui osent encore les soutenir.

Il va bien falloir sortir de l’Euroland, ce jardin de nains malfaisants, pour revenir à la véritable Europe, celle des nations armées de diplomates efficaces. Et que le meilleur gagne, plutôt que tous perdent, ce qui est le cas actuellement.

Pour nous, la première étape consiste à renvoyer Macron chocolat. Qu’il se refasse une santé dans la société de maman Trogneux et qu’il nous f… la paix !

Vive la Pologne ! Celle de Chopin, de famille française, de Copernic, de Marie Curie, de Sikorski, premier ministre du gouvernement polonais en exil, et bizarrement mort dans un accident d’hélicoptère alors qu’il dénonçait l’assassinat à Katin des 15 000 officiers polonais par les soviétiques ! Vive la Pologne de Lech Walesa, du pape Jean-Paul II !

Vive la Pologne et son président qui montre l’exemple !

 

 

 

Abonnez-vous à notre lettre d'information et rejoignez les 14 autres abonné·es.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *